AG 2018

CR AG 2018

Accueil et rapport moral

Bonjour et Bienvenue à tous

Tout d’abord grand merci à Michel Fournier de nous accueillir sur ce site témoin d’un passé si proche de nous.

Vous êtes le Maire de Les Voivres, un militant actif sur la sauvegarde d’une ruralité en danger, et, comme nous le verrons dans une heure, un présentateur-animateur expert de cette féculerie.

Bienvenue Véronique Marcot Maire de Xertigny, VP du CD et Vp de la CAE. Que nous remercions pour le soutien de la commune de Xertigny. Soutien qu’elle nous apporte sous diverses formes selon nos activités mais principalement par la précieuse mise à disposition de salles sans laquelle nos actions ne seraient pas possibles.

Bienvenue à Anne Bilquey représentante de Vosges Matin sur Xertigny qui s’est délocalisée pour nous suivre.

Bienvenue à nos nouveaux amis de la Fédération Française de Randonnée Pédestre qui nous font l’honneur de leur présence aujourd’hui.

Aux membres de Xertigny en Transitions, bien sûr, sans qui cette association n’existerait pas

Bienvenue enfin aux amis et visiteurs de ce jour.

Je présente aussi quelques excuses

  • Christine VAUZELLE Maire de Charmois l’orgueilleux
  • Sébastien VUILLEMIN président de l’ALEMA
  • Fabrice Couval et Francis Lavez membres actifs de Xertigny en Transitions et indisponibles ce jour

En introduction de cette AG je souhaite prendre 10 minutes pour rappeler qui nous sommes, avant de laisser la place à la présentation de nos activités par plusieurs acteurs de notre association.

cette idée de transition est née il y a un peu plus de 10 ans en Angleterre où un professeur de lycée agricole a lancé un exercice avec ses élèves. Il les a reparti en groupes et leur a demandé d’imaginer notre société dans 10 ans avec un pétrole 10 fois plus cher, dans 50 ans avec un pétrole 50 fois plus cher et enfin dans 100 ans avec un pétrole 1000 fois plus cher.

L’exercice a montré que nous sommes tous dépendants de cette ressource à chaque instant et pour toutes nos activités. Et pour nous libérer de cette addiction ils ont imaginé de lancer une association qui se positionnerait sur de petites actions positives, pédagogiques à distance des grands mouvements de luttes qu’ils soient politiques ou de la société civile. C’est ainsi qu’est né le mouvement des villes et villages en transition, ou territoires en transition qui s’est répandu un peu partout sur la planète. Il s’agit d’un mouvement libre sans doctrine, il n’existe pas de “petit livre rouge de la transition ». Chaque association l’anime comme elle le sent, avec l’inconvénient de ne pas faciliter sa lisibilité de l’extérieur.

Nous avons choisi de délocaliser cette AG pour l’associer à une animation culturelle et celle d’aujourd’hui a du sens. Dans une heure, Michel Fournier va nous plonger dans un univers lointain. Imaginons l’agriculteur qui cultive ses pommes de terre en 1950. En fin d’été il rassemble sa famille pour « ramasser les patates », il les charge sur un chariot y attèle le cheval et les apporte ici chez Jeanne et Pierre.

Demandez à un collégien de 11 ans de mettre une date sur la description de cette scène, il pourrait fort bien la positionner au moyen âge ou dans l’Antiquité. Il pourrait facilement se tromper d’un ou deux zéros sur le nombre d’années qui nous en sépare.

En s’installant quelques heures dans ce moulin on mesure ce qu’une énergie bon marché a pu nous apporter. En caricaturant l’image, la mécanisation de l’agriculture et la chimie ont libéré des quantités considérables de main d’œuvre qui n’ayant plus à travailler aux tâches alimentaires de type “ramasser les patates„ ont migré dans les activités de développement d’une société technologique et de services.

Depuis 10 ans, l’expression transition énergétique est progressivement entrée dans le langage courant on voit les éoliennes se dresser un peu partout, des panneaux solaires, des voitures électriques. Le SCOT des Vosges centrales mène un travail interessant sur la transition énergétique.

On pourrait donc se dire que l’idée de notre prof anglais est un peu dépassée, la transition énergétique elle est en cours de réalisation. A quoi bon faire de la pédagogie sur le thème de la transition ou des transitions ?

Ne nous y trompons pas si l’on parle de transition c’est qu’il y a passage dans le temps d’une situation ancienne à une situation nouvelle et je vais tenter d’expliquer pourquoi le changement ne fait que commencer !

Transition énergétique ça signifie beaucoup de changement dans notre société. Ce n’est pas deux panneaux solaires sur le toit et trois éoliennes dans le paysage.

Selon notre façon de la gérer collectivement et individuellement, cette transition énergétique, nous allons connaître une société totalement différente !

Une société qui n’existe pas à ce jour, une société à inventer !

Si on sait prendre ce virage avec sagesse ça pourrait bien se passer, si nous ne le savons pas, nous risquons d’être confrontés à des problèmes sociaux par l’agrandissement des disparités de toutes sortes.

Si nous sommes des citoyens attentifs,il existe d’autres transitions sur lesquelles nous devons nous positionner.

De quoi s’agit-il ? …

Transition numérique

En 1950 des auteurs de science fiction ont imaginé des mondes où, grâce à des moyens techniques, des gouvernements prendraient la main sur notre conscience pour nous surveiller et gouverner nos vies.

Nous sommes une trentaine dans cette salle, y-a-t-il quelqu’un ici qui serait équipé de capteurs sur son corps ou dans ses organes ?

Je vous la pose autrement, y-a-t-il quelqu’un ici qui serait équipé d’un smartphone ?

Le phénomène de l’intelligence artificielle se développe à grande vitesse et va nous conduire lui aussi à des changements importants

En captant tous nos clics sur l’informatique, en reconnaissant nos visages, nos conversations, nos échanges, nos communautés, nos recherches sur google les grands acteurs du numérique acquièrent des savoirs dont nous ne pouvons même plus prendre conscience ….

Des gens très sérieux ont annoncé que l’être humain qui vivra 1000 ans est déjà né.

Il s’agit là d’une autre révolution qui s’appelle le transhumanisme.

Le développement des NBIC est à ce point que l’on peut imaginer arriver rapidement à vaincre la mort par la régénération des tissus par des robots dans nos organes et capables de nous réparer, à nous mettre une puce dans la tête pour nous augmenter etc

Pure science fiction ? pas du tout, Luc FERRY notre ancien ministre de l’éducation a écrit un livre pour nous mettre en garde et nous dire intéressons-nous à ce sujet avant qu’il ne nous dépasse. Laurent Alexandre un chirugien neurobiologiste en a écrit un autre intitulé « la guerre des intelligences » pour ébaucher ce qui nous attend en termes d’intelligence artificielle et de transformation dans nos sociétés.

Transitions démographiques

Enfin on peut également parler de transitions démographiques entre exode rural et migrations climatiques

Voici quelques pistes de reflexion qui donnent du sens à des groupes d’individus qui souhaitent rester en veille sur les changements du monde et qui envisagent de faire de la pédagogie par anticipation.

Ceci étant si nous parvenons à mettre en place des animations telles que nous allons les décrire dans un instant sans parvenir à en exprimer le pourquoi nous risquons fort de passer à côté de notre objectif.

Aujourd’hui notre association a réussi à se faire une petite place sur le plan local mais il lui reste de gros défis à relever

– nous sommes insuffisamment structurés

– se développer avec la population du territoire

– faire connaître ses fondamentaux

– ajouter un volet culturel à nos activités existantes

– se relier sur l’extérieur (les associations la transition d’ici, la SCIC Bains d’énergie, Epinal en transition sont très proches les unes des autres mais manquent de mise en cohérence sur un sujet commun)